Rencontre des Colibris

Au cours du dernier week-end d’avril, 15 Colibris se sont retrouvés au pied de la Cité de Carcassonne : 3 de la province Italo-Suisse, 3 de la province d’Espagne, 9 de la province de France.

Très vite une grande fraternité s’est nouée – ou renouée car plusieurs avaient vécu le noviciat international à Rome et de nombreux souvenirs faisaient surface ! Mais la fraternité s’est révélée surtout à travers la liberté des échanges, notamment à partir des diverses implantations missionnaires : en Italie comme en Espagne des projets  portés en collaboration avec des associations ou d’autres Congrégations s’efforcent de répondre à la soif spirituelle ou culturelle de nos contemporains, aux besoins des plus vulnérables, entre autres immigrés, jeunes prisonniers, handicapés…  et à un souci écologique . Petites gouttes d’eau que multiples  « Colibris »  apportent pour éteindre l’incendie de la violence et de l’indifférence qui embrase notre monde, comme nous le rappelait le chant phare qui a rythmé ce week-end.

Dans l’incendie du monde, la détresse est profonde,

Les flammes sont à nos portes, il faut prêter main forte ! Heureusement… il y a le Colibris qui fait sa part !…  

Si nos 3 Provinces ont à gérer une des fragilités de nos sociétés occidentales, le vieillissement, la France, Province la plus nombreuse, a des difficultés à trouver des sœurs pouvant porter la responsabilité de communautés !

A Poitiers, le juniorat international est à l’image de notre monde pluriculturel puisque 4 continents et 6 nationalités y sont représentés. Cette diversité se vit dans un climat paisible : chapitres réguliers et partages d’Evangile une fois par semaine permettent de souder la communauté malgré la dispersion due à la diversité des missions et à l’exigence des études.

Une relecture des Actes du Chapitre de Rome sur les structures de gouvernement (P. 10 à 16) nous a permis d’exprimer ce qui nous a touchées et interpellées : la foi en la vie reste forte : servir et faciliter la vie en vue de la Mission, avec confiance et espérance, malgré nos fragilités réelles. Nous avons été confortées dans ce mouvement de confiance par le partage d’Evangile en Jean 15 sur le thème de la vigne : « Sans moi vous ne pouvez rien faire ! »

En la fête de  Ste Catherine de Sienne nous avons eu la joie de retourner aux sources de notre vie dominicaine : messe à Prouilhe avec les sœurs moniales puis visite de Fanjeaux avec une laïque dominicaine qui collabore à la mission des frères pour transmettre la passion du charisme dominicain.

Le dernier jour, dans la perspective de notre chapitre provincial, nous avons partagé à partir du texte de F. Martinez « la prédication comme rencontre » et essayé de trouver ensemble les multiples moyens, petits ou grands, pour faire corps…

Le même Esprit nous rassemble en un seul Corps

Le même Esprit nous disperse comme un Feu

Pour embraser la face de la terre !

 

Sr Jeanine Labastries et Agnès Mazille, pour les Colibris