24 Mai 2021 – Fête de la Translation de St. Dominique

A Poitiers, nous avons célébré cette fête avec la famille dominicaine, frères, soeurs et fraternité dominicaine. Et notre soeur a prêché après l’évangile à deux voix avec un frère dominicain…

Prière de st. Dominique et salut de tous les hommes. Retour ligne automatique
Dans sa lettre adressée à Timothée, Paul exhorte l’évêque à mener une vie de prière dans toutes ses formes pour tous les hommes, de manière particulière pour ceux qui exercent une charge d’autorité : intercessions, demandes, actions de grâce avec la finalité d’avoir tous une vie de sécurité, de piété et de dignité, en un mot d’obtenir le salut de l’âme et du corps. On prie pour que l’homme soit sauvé. C’est une prière qui est active dans le sens où le chrétien est tourné vers la quête de la vérité qui sauve. C’est la vie même que Dominique de Guzman a menée. On se rappelle que le saint prédicateur veillait des nuits entières à prier Dieu. Il clamait vers le Seigneur : « Mon Dieu, ma miséricorde, aie pitié de ton peuple ! Que vont devenir les pécheurs ? » Durant le jour, Dominique parlait de Dieu, et la nuit il parlait avec Dieu en faveur des hommes, sachant que Dieu assigne sa miséricorde au jour et son chant à la nuit. Mais il ne se contentait pas de prier pour les hommes, il étudiait aussi la Parole de Dieu, avec suavité, la contemplait afin de la transmettre à ces mêmes hommes pour leur salut. Dominique était un ardent lecteur et un homme assidu de la Parole de Dieu.

L’évangélisation pour le salut de tous les hommesRetour ligne automatique
Si dans la première partie de notre prédication, sœur Estelle nous a fait lire/voir le lien entre la vie de prière de Dominique et son désir de salut pour tous les hommes, nous pouvons maintenant nous pencher sur l’action de Dominique en ce qui concerne le salut pour tous. Dominique avait bien compris que la proclamation de la Bonne Nouvelle est au cœur de la vie chrétienne ; que les hommes sont sauvés aussi grâce à l’annonce de l’Évangile. Le zèle qui l’habitait l’a poussé à disperser les frères au tout début de la fondation de l’Ordre. Il les a envoyés sur les routes afin d’annoncer la Bonne Nouvelle du salut. « Le bon grain entassé, pourrit. Il faut qu’il soit dispersé pour porter du fruit », disait-t-il aux frères. Nous pouvons voir là un écho de la Parole de l’évangile. Le Christ envoie ses disciples proclamer la Bonne Nouvelle : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples […] et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. » Nous savons tous très bien que le plus grand des commandements que le Christ a laissé aux apôtres, c’est l’amour de Dieu et du prochain. Notre mission de prédicateurs devra aussi être accompagnée de cette charité religieuse qui habitait le cœur de Dominique et animait sa mission de prêcheur de la Grâce salvifique de Dieu.

Sr Estelle Agoundoté